Petit Lexique des termes usuels en récupération de données
panne
Dans le domaine de la récupération de données, vous entendrez parler des types de panne suivants : les pannes logiques, physiques ou de support disque, de firmware, électriques, électromécaniques ou encore de type mécanique.

mode de récupération
Il existe plusieurs façons de se dépanner : par soi-même, à l’aide de logiciels adaptés, en faisant appel à un réparateur « local », ou en contactant une société spécialisée dans la récupération de données.

panne logique
Cette panne est le plus souvent associée à une mauvaise manipulation ou un virus. Une panne logique peut aller d’informations d’accès aux données erronées (droits, attributs de fichiers, emplacements …) à la corruption d’informations d’emplacement et structuration des données sur le disque (MBR, tables de fichiers, partitions…)

panne physique
Ce type de panne est parfois appelée problème de support de données, ou plateaux abimés. Concrètement, les plateaux du disque peuvent subir de multiples agressions (frottements, micropoussières, chocs, déformation, démagnétisation, …). Heureusement, ces erreurs sont de façon générale gérées par le disque lui-même qui est en mesure de déplacer les données de certaines zones et de les interdire car elles sont jugées douteuses ou à risque.
Il arrive aussi que le disque, par accumulation de ces défauts, ou par leur ampleur ne puisse pas y parvenir. Nous sommes dans le cas d’une panne physique.

panne de firmware
Le firmware est le microcode contenu dans le disque pour le gérer. Ce code est le plus souvent présent sur le disque lui-même dans des zones protégées, mais on le retrouve aussi en partie en mémoire statique et en mémoire dynamique sur la carte contrôleur du disque.
Seuls des moyens spécifiques particulièrement onéreux permettent d’accéder à ces informations.

panne électrique
Les facteurs déclencheurs d’une panne électrique sont multiples. Il peut s’agir d’une surtension, d’un choc électrique, d’une surchauffe d’un composant, d’un court circuit, …
Attention, en cas de panne électrique, le remplacement de la carte PCB est dangereux sans connaissance du disque concerné. La plupart des remplacements échouent pour des raisons de compatibilité au-delà des simples références de disque et de carte. Certains remplacements hasardeux peuvent corrompre de façon irréversible les données de firmware contenues sur le disque.

panne électromécanique
La panne du type électromécanique est très répandue. Nous sommes dans ce cas lorsque les têtes de lecture-écriture ne sont plus en mesure de lire les données stockées sur les plateaux.
Cette panne nécessite une intervention proscrite sans équipement spécifique garantissant une filtration des poussières, et sans connaissance approfondie des disques durs et de leurs spécificités.

panne mécanique
Cette panne concerne l’ensemble des blocages mécaniques qui peuvent survenir à la suite d’une surchauffe, d’un choc ou de vibrations. Elle concerne essentiellement les plateaux, les têtes de lecture et les roulements de moteur.

plateaux de disque
Les plateaux de disques ont plusieurs fonctions. Ils servent avant tout à stocker l’information, et ce avec une densité particulièrement élevée (il est de plus en plus fréquent de trouver des disques de plusieurs To de données)

To (téraoctet)
1 To (téraoctet) représente 1000 Go
1 Go (giga-octet) représente 1000 Mo
1 Mo (méga-octet) représente 1000 Ko
1 Ko (kilo-octet) correspondant plus où moins à ½ page d’écriture

Dit autrement, 1 To, sans parler de compression de données, représente plus où moins l’équivalent de 500 Millions de pages d’écriture.